Les armes TASER sont-elles sûres?

Les armes intelligentes de TASER aident à protéger la vie. Il s’agit des armes les plus sûres et les plus efficaces que nous ayons jamais développées. Elles offrent des caractéristiques avancées comme l’arc d’avertissement du TASER X2, le compteur de charge et bien plus encore.

Lorsque nous développons les armes intelligentes TASER, nos ingénieurs ont trois principes à l’esprit : sécurité, responsabilité et performance. Contrairement aux précédentes, nos armes intelligentes sont développées sur une plateforme entièrement numérique. Elles offrent la possibilité de réguler la sortie de la charge, de réaliser des examens de santé, de mettre à jour le micrologiciel sur le Web et d'afficher les données analytiques sur la manière dont une personne utilise un appareil et le moment auquel elle le fait.

Amélioration des données et analyses

Notre technologie d’armes intelligentes comprend des analytiques et des données améliorées, permettant de faire éclater la vérité sur ce qui se passe lors d’un incident. Vous pouvez voir un grand nombre de détails et de données sur la manière dont les armes intelligentes ont été utilisées par l'intermédiaire de ces dossiers importants d'Evidence.com :

  • Journal des événements : enregistrement de toutes les actions de l’utilisateur pour votre tenue des registres, y compris l’activation de la sécurité, et la durée de la détente avec la date, l’heure et la durée de vie de la batterie.
  • Journal des cycles : affichage d’un enregistrement impulsion par impulsion de la sortie de l’arme.

La confiance dans le tribunal

J’ai été appelé à témoigner en qualité de témoin expert pour un cas où un individu sous l’influence de la drogue et violent a été maîtrisé à l’aide d’un TASER X2. L’individu a déposé une intention de poursuite judiciaire pour usage excessif de la force. Les journaux des décharges du TASER X2 ont été présentés au tribunal comme élément de preuve, corroborant les rapports des députés et aidant ainsi à éviter le développement d’une poursuite judiciaire.

Kevin Sailor, service de police de Westminster


Recherche et sécurité

Les chiffres parlent d’eux-mêmes : les produits TASER sauvent des vies, évitent des blessures, diminuent les litiges et permettent aux administrations de faire des économies. Plus de 700 avis confirment la sécurité et la capacité à sauver des vies de la technologie TASER, avec un recours à la force plus sûr et plus efficace.

Voir les 700 rapportsVoir les grandes lignes de la recherche sur les AIE


Sauver des vies

Les armes TASER existent pour sauver des vies. Les agents des forces de l'ordre comptent sur nos armes pour protéger la vie. Nous continuons sur la voie de l’innovation, en tant que leader mondial de la technologie des armes électriques. Nos armes intelligentes ciblent plus particulièrement les nerfs moteurs qui contrôlent les mouvements, ce qui renforce l’efficacité de la neutralisation tout en minimisant les blessures. C’est une solution bien supérieure à l’utilisation des armes à feu dans de nombreuses situations.

Télécharger l'étude


Études sélectionnées

Wake Forest

Une étude du Centre médical baptiste de l’université de Wake Forest financée par le département de la Justice des États-Unis a conclu que 99,75 % des 1 201 utilisations sur le terrain des armes TASER auprès d’une grande variété de gens sous l’influence de drogues et d’alcool ainsi que d’âge et d’origine ethnique différents, n’a pas entraîné de blessures importantes, démontrant que l’appareil TASER est la solution de rechange la plus sécuritaire de la police pour faire l’usage de la force.

Étude de Houston

Dans une étude longitudinale, le service de police de Houston indique que les dispositifs TASER aident à réduire les demandes d’indemnisation des employés de 93 %. Le déploiement de moyens d’intervention intermédiaires a également montré une réduction des blessures des suspects de pas moins de 60 %.

MacDonald, et al. dans American Journal of Public Health

Dans une étude examinée par des pairs, publiée dans l’American Journal of Public Health, MacDonald, Kaminski et Smith examinent les armes moins létales y compris les armes à impulsion électrique. En analysant les données de 12 services de police à travers 24 380 cas de recours à la force impliquant des blessures subies par des agents de la paix ou des civils, cette étude a révélé que « les risques que des agents de la paix ou des civils encourent des blessures étaient significativement plus faibles quand la police utilisait des armes avec DAI ». Dans l’ensemble, l’étude a conclu que lorsque les forces de l’ordre utilisaient de manière responsable des armes moins létales au lieu de la force physique, les blessures peuvent être considérablement réduites.


Ferdik, et al. dans Police Quarterly

En utilisant les données provenant d’un échantillon représentatif des forces de l’ordre américaines, cette étude indépendante de Police Quarterly démontre que « des politiques moins restrictives en matière de DAI sont associées à une augmentation de l’utilisation de DAI et à moins de fusillades mortelles par les policiers ». Les résultats démontrent que les politiques des agences qui permettent une utilisation plus large des DAI sont « considérablement et significativement associées à une diminution du nombre de fusillades mortelles par les policiers ».


Département de la Justice des États-Unis

Dans une étude de sécurité de 5 ans portant sur TASER effectuée par le département de la Justice des États-Unis, un groupe d’experts composé de professionnels médicaux conclut que l’utilisation d’appareils à impulsions électriques par les policiers sur des adultes en bonne santé ne présente pas un risque élevé de décès ou de blessures graves.

En comparant les dossiers de plus de 24 000 conflits nécessitant l’usage de la force par 12 organismes différents, une étude séparée menée par le département de la Justice a permis de constater que les risques de blesser les suspects appréhendés avec les armes de marque TASER ont généralement diminué de plus de 60 % par rapport aux risques de blesser les suspects qui ont été arrêtés sans les appareils, lorsque toutes les autres conditions étaient similaires.


Police Executive Research Foundation

Une étude menée par la Police Executive Research Foundation (PERF) a permis de constater que les AIE ont donné lieu à moins de blessures aux officiers et moins de blessures aux suspects. L’utilisation des AIE TASER a été associée à une réduction de 76 % des chances qu’un officier soit blessé par rapport aux agences qui n’utilisent pas de AIE et les probabilités qu’un suspect soit blessé ont été réduites de plus de 40 % dans les agences utilisant des AIE TASER par rapport aux agences ne les utilisant pas.


American Medical Association

L’American Medical Association a évalué que les appareils TASER sont des « outils sûrs et efficaces » et qu’ils « peuvent sauver des vies au cours des interventions » lorsqu’ils sont utilisés de façon appropriée.


Références

  1. Eastman AL, Metzger JC, Pepe PE, et coll. « Conductive electrical devices: a prospective, population-based study of the medical safety of law enforcement use. » (Les appareils à impulsions électriques : une étude prospective, basée sur une population, de la sécurité médicale de l’utilisation par les forces de l’ordre.) The Journal of trauma. 2008;64(6):1567-1572.
  2. Ferdik FV, Kaminski RJ, Cooney MD, Sevigny EL. « The influence of agency policies on conducted energy device use and police use of lethal force ». (L’influence des politiques des agences sur l’utilisation des appareils à impulsion électrique et le recours à la force létale par la police). Police Quarterly. 2014;17:328-358.
  3. Goudge S. « The health effects of conducted energy weapons: The Expert Panel on the Medical and Physiological Impacts of Conducted Energy Weapons. » (Les effets sur la santé des armes à impulsions : le groupe d’experts se penche sur les incidences médicales et physiologiques des armes à impulsions.) Conseil des académies canadiennes, 2013 dans le no 6
  4. Kroll MW, Fish RM, Lakkireddy D, Luceri RM, Panescu D. « Essentials of low-power electrocution: established and speculated mechanisms. » (Les principes fondamentaux de l’électrocution à faible puissance : les mécanismes établis et supposés.) Travaux du congrès IEEE EMBC. 2012;2012:5734-5740.
  5. Kroll MW, Lakkireddy DR, Stone JR, Luceri RM. « TASER electronic control devices and cardiac arrests: coincidental or causal?Circulation » (Les appareils de contrôle électronique de TASER et les arrêts cardiaques : coïncidence ou cause? Circulation). 2014;129(1):93-100.
  6. Kroll MW, Lakkireddy DR, Stone JR, Luceri RM. « TASER electronic control devices and cardiac arrests: coincidental or causal? » (Les appareils de contrôle électronique de TASER et les arrêts cardiaques : coïncidence ou cause?) Supplément. Circulation. 2014;129(1) : supplément en ligne
  7. MacDonald JM, Kaminski RJ, Smith MR. « The Effect of Less-Lethal Weapons on Injuries in Police Use-of-Force Events ». (Les effets des armes moins létales sur les blessures lors d’incidents de recours à la force par la police).American Journal of Public Health. 2009;99(12):2268-2274.
  8. McDaniel WC, Stratbucker RA, Nerheim M, Brewer JE. « Cardiac safety of neuromuscular incapacitating defensive devices. » (L’innocuité cardiaque des dispositifs défensifs à incapacitants neuromusculaires.) « Pacing and Clinical Electrophysiology: PACE. » (La stimulation et l’électrophysiologie clinique : PACE.) 2005;28 Suppl 1:S284-287.
  9. Nanthakumar K, Billingsley IM, Masse S, et coll. « Cardiac electrophysiological consequences of neuromuscular incapacitating device discharges. » (Les conséquences électrophysiologiques cardiaques des décharges provenant de dispositifs incapacitants neuromusculaires.) Journal of the American College of Cardiology. 2006;48(4):798-804.
  10. Valentino DJ, Walter RJ, Dennis AJ, et coll. « Taser X26 discharges in swine: ventricular rhythm capture is dependent on discharge vector. » (Décharges de Taser X26 sur des porcs : la capture du rythme ventriculaire dépend du vecteur de décharge.) The Journal of Trauma. 2008;65(6):1478-1485; discussion 1485-1477.
  11. Walcott GP, Kroll MW, Ideker RE. « Ventricular fibrillation: are swine a sensitive species? » (La fibrillation ventriculaire : les porcs sont-ils une espèce sensible?) J Interv Card Electrophysiol. 2015 Mar;42(2):83-9. doi : 10.1007/s10840-014-9964-1. Epub 16 janvier 2015.